Groupe Apicil Groupe de protection sociale : santé, prévoyance, épargne et retraite.

Le Groupe APICIL, « investi » dans les entreprises régionales !

A travers sa gestion d’actifs, le Groupe APICIL investit dans des entreprises locales de la région Auvergne Rhône-Alpes, leur permettant de se développer, d’investir, d’innover et donc de persister.

Une politique d’investissement éthique et respectueuse de l’environnement

Le Groupe APICIL se donne pour priorité de placer prioritairement ses actifs dans les entreprises.

Au global, le Groupe réinjecte 90% de ses actifs dans l’économie ce qui représente des investissements à hauteur de 7 milliards d’euros.

Ses investissements se répartissent entre :

  • Les obligations corporate (grandes entreprises Casino, Peugeot, ou PME).
  • Les achats d’actions et le private equity (investissements dans des entreprises non cotées)
  • Les obligations d’Etat
  • Les obligations bancaires
  • L’immobilier

Pour soutenir financièrement le développement d’entreprises le Groupe APICIL se refuse à investir dans les entreprises impliquées  dans la fabrication, le commerce et le stockage de mines anti-personnel(MAP) et des bombes à sous munitions (BASM) ainsi que dans les émissions provenant des états figurant parmi les juridictions à haut risque et/ou non coopératives du GAFI (Groupe d’Action Financière).

En parallèle, APICIL applique une politique de vote équitable en participant au scrutin des assemblés générales des entreprises dont il est actionnaire et ce dans le respect de ses valeurs.
 
Pour tenir compte du risque associé au changement climatique, le Groupe APICIL a mis en œuvre dès 2016 plusieurs actions :

  • La mesure de l’empreinte carbone de ses actifs actions et obligations, soit 79% du total de ses actifs au 31 décembre 2016. Celle-ci s’élève à 211 tonnes de CO²  émises par million d’euros de chiffre d’affaires provenant des entreprises financées par le Groupe APICIL.
  • L’investissement dans des Greens Bonds (obligations environnementales) pour un montant global de 46 M€ et dans des fonds d’infrastructure pour un montant de 12M€.

Soutenir l’entrepreneuriat régional avec APICIL Proximité  

Preuve de son engagement pour le développement des entreprises rhônalpines et sa volonté de soutenir l’entrepreneuriat, le Groupe APICIL lance en 2008, le fonds APICIL Proximité.

Il s’agit d’un fonds commun de placements à risques géré par Siparex, société de gestion basée à Lyon. Depuis sa création, le Groupe a déjà investi 11 M€ environ et entend encore augmenter ses investissements dans les PME, aussi bien des entreprises en croissance que des sociétés en recherche d’un nouveau souffle ou des jeunes TPE.

Son portefeuille se compose d’une dizaine de participations, principalement du secteur industriel (40%), mais aussi dans les services (16%) et dans le textile (16%). APICIL a engagé 12.5M€ depuis la création de ce fond.

Aider les entreprises à se développer et se pérenniser grâce au FRI (Fonds Régional d’Investissement)

Lancé en 2012 par la Région Rhône-Alpes, Le Fonds Régional d’Investissements (FRI) a été soutenu dès le départ par le Groupe APICIL qui, en portant sa participation à 2.5M€, en devient l’un des premiers souscripteurs privés.

 Le Groupe souhaite ainsi consolider son investissement dans le développement et la pérennisation des PME industrielles régionales.

APICIL permet ainsi aux entreprises en difficulté de se redéployer et/ou de se développer en finançant, via le FRI, le lancement d’une activité, un besoin en fonds de roulement, la Recherche &Développement, le développement international, la croissance externe…

Depuis sa création en 2011, le FRI aurait déjà sauvé près de 1300 emplois. Il a injecté 8,8 M€ dans dix-huit entreprises rhônalpines de moins de 50 M€ de chiffre d’affaires.

Souscrire dans des fonds respectueux de l’environnent : fonds Ginkgo pour réhabiliter les terrains pollués

APICIL est souscripteur du fonds d’investissement socialement responsable (ISR) Ginkgo dont l’objectif est de réhabiliter des friches industrielles et des sols pollués.

Doté de 52,2 M€, Gingko a déjà soutenu une quinzaine de projets en France et en Belgique et se targue de plus de 3 000 logements en création et plus de 5.000 emplois induits par les projets engagés.

L’Europe compterait aujourd’hui plus de 3 millions de sites pollués dont la revalorisation contribue à maîtriser les risques sanitaires, mais aussi à remobiliser du foncier constructible dans des villes qui, souvent, en manquent, permettant ainsi de limiter l’étalement urbain.

Pour en savoir plus sur le Fonds Gingko
 

 

Pour en savoir plus sur le Groupe APICIL

> consultez le site du rapport annuel 2016

 

ou téléchargez les versions PDF :