Groupe Apicil Groupe de protection sociale : santé, prévoyance, épargne et retraite.
Qualité de vie au travail

Qualité de vie au travail, comment la favoriser ?

05-10-2016

Alimentation équilibrée, troubles du sommeil, activité physique, tous ses symptômes peuvent influencer la qualité de vie au travail et donc le bien-être et la santé des salariés. L’entreprise est un lieu privilégié pour délivrer une bonne information santé et mettre en place des programmes de prévention.

Dirigeant d’entreprise, pensez à encourager une bonne hygiène de vie !

La pratique d’une activité physique régulière permet de diminuer jusqu’à 39 % le risque de cancer du sein, de 26 % le risque de cancer colorectal, de 25 % le risque d’être victime d’une attaque cérébrale et de 34 % le risque de diabète (1).

Quant à une alimentation équilibrée, elle permettrait de prévenir 30 % à 40 % des cas de cancers dans le monde, selon le Fonds mondial de recherche contre le cancer (2).

Les Français ne sont pas suffisamment informés de l’importance d’une bonne qualité de vie au travail, et s’ils font le lien entre une bonne hygiène de vie et les risques cardio-vasculaires, souvent cela s’arrête là ! Idem pour les troubles du sommeil ou les troubles musculo-squelettiques (TMS).

Comment mettre en place votre programme
de prévention ?

L’entreprise, compte tenu du temps que les salariés consacrent à leur travail, est un lieu propice pour délivrer de l’information quant aux bienfaits d’une meilleure hygiène de vie sur la santé.

Certains assureurs ont lancé des programmes de prévention sur tous ces thèmes, qui permettent dans un premier temps de prendre conscience des carences, puis de les corriger. Simple à mettre en œuvre, il suffit de s’adresser à son assureur, qui peut organiser des réunions d’informations, développer des programmes personnalisés de suivi sur Internet, voire envoyer un professionnel sur place, comme un nutritionniste à la cantine par exemple.

L’employeur a tout à y gagner, l’amélioration de la qualité de vie au travail, influera sur le bien-être et de la santé de ses salariés, et finira toujours par se retrouver dans la productivité ou la qualité du travail délivré.

 

 

(1)    Résultats de la 3ème enquête d’Assureurs Prévention sur le niveau d’activité physique et sportive et de sédentarité de la population française.
(2)    Gardner G., Halwell B., Underfed and Overfed : The Global Epidemic of Malnutrition, World Watch Institute Paper 150, March 2000.