Groupe Apicil Groupe de protection sociale : santé, prévoyance, épargne et retraite.
Prest IJ service de dématérialisation des indemnités journalières pour les employeurs

Avec Prest’IJ, déclarer un arrêt de travail devient plus simple

Ce service de dématérialisation des indemnités journalières, en lien avec le CTIP (1) et la CNAMTS (2), est offert aux employeurs. Tous les organismes complémentaires se sont engagés à assurer la transmission directe des décomptes entre l’Assurance maladie et le Groupe APICIL.

 

Les + de ce nouveau service de dématérialisation Prest’IJ :

  • Diminution des échanges papier.
  • Aucun décompte IJSS (3) à envoyer au Groupe APICIL pour être indemnisé. C’est l’Assurance maladie qui les transmet directement à APICIL.
  • Amélioration des délais de traitement des dossiers, grâce à la réception de flux réguliers en provenance des CPAM (4).

Prest’IJ, découvrez ce nouveau service en vidéo !

 

 

Ce qui change pour vous, dirigeant :

  • Grâce au service Prest’IJ, il n’est plus nécessaire d’attendre la réception du décompte d’IJSS pour envoyer la déclaration d’arrêt de travail à APICIL.
  • Il n’est plus utile de nous transmettre le décompte d’IJSS de l’Assurance Maladie.

Quelles sont les entreprises concernées ?

  • Si votre activité est gérée par le Groupe APICIL et non une structure mandataire. Dans ce cas, celle-ci effectuera sans changement les démarches administratives auprès de nos services.
  • Si votre entreprise bénéficie d’une délégation de gestion pour ses frais de santé.

Ce qui ne change pas :

  • La déclaration d’incapacité / arrêt de travail reste à effectuer.
  • L’entreprise et le salarié reçoivent toujours leurs décomptes IJSS et leur décompte d'Indemnités Journalières complémentaires.

Dans quel cas utiliser ce nouveau service ?

Pour les salariés en arrêt de travail et indemnisés par la Sécurité sociale (sauf invalidité).
Découvrez ce nouveau service dans le dépliant Prest IJ.

Infos pratiques : comment déclarer un arrêt de travail ?

Dans quels délais déclarer un arrêt de travail ?

Tout sinistre « arrêt de travail » doit être déclaré par l'employeur dès la fin de la période de franchise et au plus tard dans les 60 jours qui suivent (ce délai peut varier selon la convention collective appliquée auquel cas il convient de se reporter à la notice d'information correspondante).

  • Quelles sont les pièces à fournir pour la déclaration d'un arrêt de travail ?

    Une fois que vous avez effectué les démarches auprès de la Sécurité sociale, vous devez, en tant qu'employeur, nous transmettre les pièces suivantes :

  • Les pièces demandées à votre salarié sont les suivantes :

    • Un bulletin d'hospitalisation précisant la durée du séjour selon le type de franchise,
    • Une attestation d'enfants à charge si le contrat prévoit une majoration des prestations dans un tel cas.
  • Les pièces demandées à votre salarié après rupture du contrat de travail :

    • Un relevé d'identité bancaire de l'ex-salarié,
    • Une copie recto verso d'une de ses pièces d'identité en cours de validité,
    • La photocopie de son contrat de travail.
  • Depuis votre espace client santé et/ou prévoyance, vous pouvez notamment :

    • déclarer l'arrêt de travail de l'un de vos salariés,
    • visualiser la liste des dossiers sinistres,
    • compléter un dossier en cours,
    • visualiser l'historique des prestations versées.

    Pour vous rendre sur votre espace client santé et/ou prévoyance

Infos pratiques : comment déclarer une invalidité ?

Dans quels délais déclarer une invalidité ?

Tout sinistre « invalidité » doit être déclaré par l’assuré dès réception de sa notification d’invalidité sécurité sociale et au plus tard dans les 60 jours qui suivent (ce délai peut varier selon la convention collective appliquée auquel cas il convient de se reporter à la notice d'information correspondante).

  • Quelles sont les pièces à fournir pour le passage en invalidité ?

    En cas de passage en invalidité d'un de vos salariés vous devez nous transmettre les pièces suivantes :

    • Une demande de prestation d'arrêt de travail complétée, dans l'hypothèse où l'invalidité n'est pas précédée d'une indemnisation incapacité,
    • En cas de poursuite d'activité à temps partiel, le montant estimé du salaire annuel brut du salarié.
  • Les pièces à transmettre par votre salarié en invalidité, sont les suivantes :

    • La notification d'attribution de la pension d'invalidité ou d'incapacité permanente partielle de la Sécurité sociale,
    • Le 1er justificatif de paiement de la rente de la Sécurité sociale,
    • Un relevé d'identité bancaire,
    • Une copie recto verso d'une pièce d'identité en cours de validité,
    • Le dernier avis d'imposition pour l'application d'une éventuelle exonération de la CSG,
    • Une déclaration conjuguée complétée par l'employeur et par le salarié (document nominatif édité par le service prévoyance),
    • Un certificat médical à compléter afin de connaître la date du fait générateur (date du début de la maladie),
    • Une attestation du Pôle emploi en cas d'indemnisation par ce dernier ainsi que le dernier justificatif de paiement.

(1) CTIP : Centre Technique des Institutions de Prévoyance

(2) CNAMTS : Caisse Nationale de l'Assurance Maladie des Travailleurs Salariés

(3) IJSS : Indemnités Journalières Sécurité Sociale

(4) CPAM : Caisse Primaire Assurance Maladie

Communication non contractuelle à caractère publicitaire.

SP/FCR0414

A lire également :

Vous souhaitez mettre en place une prévoyance collective ?

Découvrez comment mettre en place un régime de protection sociale

 

Vos salariés sont-ils bien protégés ?

Prenez connaissance de nos conseils sur la prévoyance collective

 

Parrainage

Parrainez, vous avez tout à y gagner !

En parrainant vos proches ou votre réseau pro pour leurs contrats santé, gagnez des points à échanger contre de multiples cadeaux Découvrez les modalités du parrainage